©  2016  La Centrale cie  // Graphisme LOGO & PICTO : Camille Moguilewsky

 

Il y a la route principale, celle de tout le monde prend, encombrée, bruyante, classique et monotone; et il y a l’Autre, La Parallèle, l’alternative, paisible, celle que l’on décide de créer, d’emprunter. Sans jamais se croiser, ces deux routes vont pourtant dans le même sens, ont le même but, l’accomplissement de soi.

 

Seul diffère la méthode

la Parallèle est un espace d’art, d’apprentissage et d’ouverture où chacun avance à son rythme. Ateliers & Stage de Théâtre, Danse, Musique, Bien Être..

 

La Parallèle, c'est trois espaces de travail avec parquet, un espace de co-working et un grand toit terrasse, idéal pour se relaxer après les activités.

L’équipe pédagogique est composée d’artistes entièrement issus de compagnies marocaines de grande renommée telles que IRTIJAL, COI’JAM ou La Cabane à films. Co-dirigé par Fanny Dalmau et Ghassan El, ce nouvel espace est placé sous le signe du professionnalisme et de la passion de transmettre.

Ghassan El Hakim est diplômé de l’Ecole supérieure d’art dramatique et d’animation culturelle de Rabat. Il a notamment joué dans une pièce de Michel Azama, Croisades, au théâtre du Soleil dirigé par Ariane Mnouchkine. Les casablancais ont pu l’entendre revisiter en darija le répertoire de Georges Brassens, dans le rôle haut en couleurs de Cheikh Ghassens.

Après avoir été lauréat, en 2011, du Yallah Film Festival décerné à l’Institut du monde arabe, à Paris, Ghassan effectue un doctorat sur les archives théâtrales à l’université de Paris 8. Il est aussi metteur en scène et a récemment adapté plusieurs textes de Jean-Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature, dans une pièce intitulée Sahara mon amour. Il a aussi porté à la scène, en darija, deux pièces théâtrales : Le suicidé de Nicolaï Erdman et Kroum d’Hanokh Levin.

Fanny Dalmau, de son côté, après neuf années passées dans le secteur de l’industrie musicale, puis de la publicité, en France, se lance dans la production théâtrale à Casablanca aux côtés de Ghassan El Hakim. Elle intègre le Studio des Arts Vivants en tant que responsable communication puis fin 2014, elle prend la direction de L’UZINE (centre culturel à Aïn Sebaâ) jusqu'en octobre 2015

Espace Co-Working